Stress et souffrance au travail

Pourquoi et quand nous contacter ?

Pourquoi nous contacter ?

Parce que le Travail occupe une place centrale dans la vie des êtres humains : au plan individuel et tout âge, le travail est gage de dignité, d’identité, d’autonomie et de relations sociales. Mais il peut aussi devenir source d’une souffrance lorsque le but et l’utilité du travail ainsi que sa qualité, à laquelle on est attaché, sont pervertis. Ceci survient quand l’argent devient la finalité du travail au détriment de l’intérêt qu’il représente en terme d’amélioration pour la société dans son ensemble.

Une telle perversion, lorsque l’argent devient un fétiche, s’accompagne toujours d’une dégradation des conditions dans lesquelles le travail est effectué. Son organisation et le management à son service deviennent alors pathogènes? Ils constituent un stress à l’origine de troubles psychiques, d’atteintes somatiques (TMS, atteintes cardiaques…) et peuvent être cause de suicides (données officielles du Ministère du travail, de l’Institut de veille sanitaire, de la CNAM-TS).

Si vous avez le sentiment d’une évolution péjorative de  vos conditions et relations de travail, si un mal-être ou une souffrance se font jour, vous pouvez nous contacter :

  • pour ne pas rester seul, pour préserver votre santé psychique et physique,
  • pour vous protéger et examiner les conditions d’exécution de votre contrat de travail en sollicitant éventuellement un conseil juridique,
  • pour penser votre situation et vous reconstruire en étant accompagné sur la question de votre avenir professionnel.

Quand nous contacter ?

  Quand vous-même, ou un collègue, manifestez des signes ou symptômes qui vous semblent en lien avec votre environnement    de travail :

  • symptômes somatiques : troubles musculo-squelettiques, palpitations, troubles cardio-vasculaires, maux de tête, de dos, problèmes digestifs, malaises, sensation de fatigue extrême, syndrome de burn-out…
  • symptômes psychiques : anxiété, découragement, tristesse, apathie, perte du sommeil, crises de larmes ; apparition ou augmentation de comportements addictifs (alcool, tabac, drogue..) ; tendance à la boulimie ou au contraire perte d’appétit, sensation d’épuisement, syndrome de burn-out, idées noires…
  • signes comportementaux : absentéisme, irritabilité, agressivité/passivité, tendance à s’isoler des autres, altération de l’image de soi, sentiment d’inutilité ou d’injustice au regard des tâches effectuées, addiction…

Quand l’organisation du travail dans votre entreprise vous paraît avoir évolué péjorativement avec des réorganisations de structure, de nouvelles méthodes de management, de nouvelles technologies insuffisamment préparées ou accompagnées, une surcharge de travail récurrente, des difficultés dans les relations de travail